Préparer son bateau pour la saison

Préparer son bateau pour la saison : le déshivernerLa belle saison fait son retour et avec elle, l’envie de naviguer. Après avoir hiverné son bateau pour le protéger du mauvais temps, il est désormais essentiel de le préparer à la nouvelle saison. Voici les étapes à respecter, ci-dessous.

1 – vérifier les points sensibles

A chaque printemps, il est habituel de nettoyer son bateau assidûment afin de s’assurer de la sanité des lieux. Il faut alors vérifier les pièces potentiellement abîmées, à savoir :

  • s’assurer que le gel-coat n’a pas reçu d’impact. Son utilité est double puisqu’il permet une tenue esthétique du bateau et assure l’étanchéité ;
  • pas de traces de délaminage sur les varangues dues à un vieillissement ;
  • pas d’huile dans la cale moteur (fuites) ni de corrosion importante.

2 – Vérifier l’étanchéité de l’accastillage

Avec les précipitations de cet hiver combinées au froid, l’accastillage de votre bateau peut présenter des soucis d’étanchéité.

Il vous faut donc inspecter minutieusement panneaux de pont, balcons, chandeliers, etc. : il est important que l’eau ne se soit infiltrée nulle part et que le matériel ne soit pas rouillé.

En cas de prises d’eau sur le pont, retirez l’accastillage, nettoyez, dégraissez, puis remontez le avec du mastic-joint « Sika Marine » adapté (ref. 291, 292).

Entretenir la coque de son bateau - voilier

3 – S’assurer du fonctionnement des batteries

Si jamais vos batteries n’ont pas été protégées et mises à l’abri de cet hiver houleux, assurez-vous du maintien de leur charge. Pour cela rien de plus simple : mettez en charge vos batteries, branchez des appareils électriques et constatez au bout d’une heure ou deux si le niveau de charge a baissé trop fortement ou non.

Batterie de bateau uship

N’hésitez pas à faire tester vos batteries par un professionnel. Pour un bateau moteur, vous pouvez monter une 2ème batterie si vous n’êtes pas équipé : c’est un élément de sécurité indéniable.

Et tant que vous y êtes, un petit coup d’œil au sondeur, compteurs ou encore GPS ne fera pas de mal !

4 – Contrôler le moteur

Avant de remettre votre bateau en mer, il est préférable de faire réviser par un professionnel ou de réviser soi-même le moteur du bateau.

Vérifiez l’absence de fuites ou de corrosion. Vidangez (moteur & embase), contrôlez les bougies, changez le filtre à huile, le filtre décanteur et le filtre à eau de mer. Vérifiez également l’état de la turbine. N’oubliez pas de contrôler le thermostat, et vérifiez l’absence de bactéries dans votre réservoir de gasoil (boues).

Respectez les échéances d’entretien par le fabricant du moteur (distribution, joints d’embase, soufflets, coudes & collecteurs, etc.)

Une fois tous ces éléments vérifiés, il est conseillé de :

  • faire fonctionner le moteur à l’eau douce, éventuellement additivée de « Stop Sel »
  • graisser les pièces en mouvement, la direction
Si en revanche le moteur ne marche pas alors que tout semble être opérationnel, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel.

5 – Regréer son bateau

Gréez de nouveau votre bateau et profitez-en pour vérifier que l’accastillage est en bon état. Faites attention à ce que le bateau soit bien face au vent.

Remontez la grande voile, le génois, le spi, le tourmentin et la trinquette, puis vérifiez les lattes et leurs fourreaux.

Contrôlez l’état du point du point d’écoute et d’amure. Inspectez également la ralingue de la GV.

Vérifiez l’accastillage (manilles, taquets, winchs) ainsi que le système de direction (safran, barre à roue, barre franche).

Contrôlez l’état du pied de mât, de la bôme ainsi que l’état des bouts. Et enfin, examinez les amarres ( longueur de chaîne, bouée de mouillage, état de l’ancre et du guindeau).

6 – Contrôler le matériel de sécurité

Pour prendre la mer, il est obligatoire de disposer d’un matériel de sécurité complet et en parfait état :  gilets, extincteurs, radeau de survie, dispositifs lumineux, fusées, trousse de secours, etc.

Veuillez trouver la liste du matériel obligatoire en cliquant ici.

Bouée de sauvetage et coucher de soleil

Un petit essai du bateau pendant 1h ou 2 à proximité du port, et vous voilà prêts à prendre le large. Bon vent !

 

 

2 réflexions sur “Préparer son bateau pour la saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *