Actualités Nos inspirations

Le Manta : bateau dépollueur des océans

11 février 2022

author:

Le Manta : bateau dépollueur des océans

Aventuriers et navigateurs sont les témoins directs de la pollution de l’océan. Pendant un tour du monde en solitaire, Yvan Bourgnon – skipper chevronné, constate une quantité astronomique de plastique dans les océans : “J’ai navigué pendant des semaines dans une mer de plastiques.”

L’association THE SEACLEANERS :

À son retour, il décide de lutter contre la pollution marine en créant l’association The SeaCleaners, basée à La Trinité-sur-Mer en Bretagne. Elle lutte contre ce fléau à travers plusieurs actions : la sensibilisation et la prévention, la diffusion de la connaissance scientifique et enfin, la transition vers l’économie circulaire.

L’équipe SeaCleaners a alors imaginé une solution efficace et concrète pour lutter contre la pollution plastique océanique : le projet MANTA. Il s’agit d’un quadrimaran-usine (56,5 m et 1 900 tonnes) capable de collecter et traiter les déchets plastiques en grande quantité.

Comment fonctionne le bateau MANTA ?

Le catamaran recueille les déchets grâce à deux tapis roulants placés sous le bateau. Une fois à bord, les déchets sont triés manuellement. Tout élément organique ou animal pris accidentellement dans les tapis est directement remis à l’eau. Les métaux ou aluminium sont stockés à bord afin d’être valorisés à terre. Les déchets plastiques, quant à eux, sont regroupés, brûlés puis transformés en énergie. Le principe étant de récupérer le gaz produit suite à la combustion pour chauffer le liquide contenu dans un moteur afin de produire de l’électricité. À ce système s’ajoutent des panneaux solaires, deux éoliennes, des hydro-générateurs mais aussi des groupes électrogènes afin de rendre le Manta quasi autonome en énergie. 

« C’est la technologie au service de l’écologie ! Manta fonctionne en moyenne 75 % du temps de manière autonome. Sans utiliser d’énergies fossiles et avec une empreinte environnementale réduite au strict minimum » s’enthousiasme Yvan Bourgnon.

Comme le Manta est bien trop grand pour naviguer dans les eaux douces ou les ports, l’association the SeaCleaners a conçu deux autres bateaux : les Mobula 8 et 10 qui seront embarqués dans les coques du Manta pour nettoyer fleuves et rivières.

Pour quand est prévue la mise à l’eau du bateau ?

Le bateau devrait être opérationnel en 2024. Sa première mission aura lieu en Méditerranée pour tester son efficacité. Ensuite, le Manta naviguera en Asie, en Afrique et dans les endroits les plus pollués.

5.000 à 10.000 tonnes de déchets plastiques pourront être traités par an ! Chaque mission du Manta durera jusqu’à trois semaines en mer. Le Manta accueillera également des scientifiques du monde entier. Leurs recherches et toutes les données seront publiées et mises à disposition.

Agir avec l’association

Chaque minute, 17 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans les océans… si nous continuons à ce rythme là, d’ici 2050, il y aura plus de déchets plastiques que de poissons dans les océans !

Vous pouvez lutter contre cette pollution et agir à votre échelle en faisant attention à vos déchets, en vous engageant comme bénévole auprès de The Seacleaners ou une autre association de protection environnementale. Vous pouvez également soutenir les missions du Manta en faisant un don.

Vous pouvez rencontrer les personnes engagés sur ce projet dans les bureaux en Bretagne et en profiter pour louer un bateau à la Trinité-sur-Mer.