Conseils pratiques

10 solutions pour lutter contre le mal de mer

22 octobre 2020

10 solutions pour lutter contre le mal de mer

Vous allez prendre la mer prochainement à bord d’un voilier mais vous avez peur d’avoir le mal de mer ? Ou vous êtes sensible dès que le bateau tangue légèrement ? Vous souhaitez avoir les bons réflexes auprès de votre équipage ? SamBoat vous propose 10 astuces pour lutter contre le mal de mer.

10 astuces pour lutter contre le mal de mer

Tout d’abord, qu’est-ce qu’on appelle le « mal de mer » ?

Le mal de mer ou naupathie est considéré comme un trouble de l’adaptation au mouvement de l’eau. 25% de la population ressente ce mal, qu’on peut qualifier comme mal des transports (cinétose). 

Que vous soyez néophyte ou skipper et que vous naviguiez sur un bateau de croisière, une barque, un catamaran, en canoë ou même sur un paddle, il est tout à fait probable d’en ressentir les symptômes.

Quels en sont les symptômes ?

Durant les premières heures ou les premiers jours de votre croisière, vous allez ressentir principalement une disjonction entre ce que vous voyez et ce que vous ressentez. Votre corps bougera alors que vos yeux se concentreront uniquement sur les éléments fixes du bateau, cela se traduira par :

  • Des nausées, des problèmes digestifs, des vomissements
  • Une grosse fatigue
  • Des sueurs froides
  • Des vertiges
  • Des maux de tête
  • Des actes irrationnels

La loi du marin : Celle des 4F

Tous les marins le savent, la première chose à faire est d’identifier les 4 facteurs principaux du mal de mer : 

  • La Fatigue 
  • Le Froid 
  • La Faim
  • La Frousse

En premier lieu, les règles à bien appliquer : Bien dormir, bien se couvrir, manger équilibré et léger, réussir à se détendre et à bien prendre soin de soi.

10 solutions pour lutter contre le mal de mer

10 astuces pour lutter contre le mal de mer

1. Ne pas rester dans la cabine et se placer au centre du bateau

Si vous commencez à sentir des premiers vertiges, allez mettre votre nez dehors et placez-vous au centre du bateau, l’endroit le plus stable. Cela vous permettra de mieux subir les mouvements ainsi que les sillages durant la croisière. Posez votre regard sur l’horizon.

2. Bien s’hydrater

L’eau, c’est la vie ! Geste très simple : Boire ! Privilégiez l’eau plutôt que les jus de fruits ou les sodas.

3. Adopter une bonne posture et limiter les activités

Le mal de mer est dû à un conflit entre les sens, à cause des mouvements contradictoires du corps et de la mer. Le cerveau n’arrive pas à traiter les informations transmises à l’oreille interne et aux yeux, d’où les sensations de vertiges et les nausées

Essayez donc de garder la tête bien droite et d’éviter un maximum de baisser la tête. Ne lisez pas, ne regardez pas dans les jumelles et n’utilisez pas non plus votre appareil photo.

4. Bien dormir : Faire de bonnes nuits

Être fatiguer est l’un des symptômes majeurs du mal de mer. Alors, soyez responsable, reposez-vous ! Bien dormir, permet de limiter considérablement la nausée, avant et pendant la traversée. Au cours de la journée, n’hésitez pas à vous accorder également quelques siestes.

5. Stopper l’alcool et le tabac

Consommez des boissons alcoolisées ou fumer de la nicotine provoquent un agravement du mal de mer. Évitez de fumer autant que possible et bannissez les apéros. Vous aurez largement l’occasion de boire votre cocktail favori à terre, c’est-à-dire plus tard. Le mot d’ordre : Boire de l’eau !

6. Manger sain et équilibré

On a tendance à penser qu’avoir le ventre vide, limite les ballonnements, hors c’est faux ! Avant d’embarquer, il faut penser à bien s’alimenter avec des aliments sains et équilibrés. Avec le ventre plein, votre corps réagira de manière plus modéré aux mouvements du bateau.

Pour information, le gingembre peut être très efficace pour prévenir et arrêter les nausées et les vomissements. Sachez que cela ne serre à rien de le prendre trop en amont car celui-ci agit au bout de 20 à 30 minutes.

7. Bien se couvrir

Le froid est la première cause du mal de mer. Il faudra donc bien vous équiper et bien vous couvrir avant de prendre le large que ce soit pour quelques heures ou pour plusieurs jours. Il vaut mieux que vous ayez trop chaud que l’inverse, quitte à enlever des couches au fur et à mesure de votre croisière. Porter des vêtements chauds, vous aidera en effet, à vaincre le vent et l’humidité en pleine navigation.

8. Stimuler un point d’acupuncture pour limiter le reflux

Selon les acupuncteurs, le point d’acupuncture P6 empêche les reflux au niveau de l’estomac, donc lutte contre les vomissements. Il ne vous reste plus qu’à vous renseigner pour découvrir son emplacement !

9. Mettre des patchs ou prendre un médicament type « Mercalm »

Si vous êtes très sensible, on vous recommande d’aller à la pharmacie avant d’embarquer et d’acheter des patchs ou le médicament Mercalm. Assez efficace, néanmoins attendez-vous à subir quelques effets secondaires comme notamment la somnolence.

10. Tentez la rééducation optocinétique 

Cette technique réalisée par un ORL consiste à stimuler le mal de mer via des exercices opthosymétriques avec des boules à facettes comme dans les boites de nuit, sur des fauteuils rotatoires. 10 séances de 30 minutes chacune sont recommandées pour lutter contre le mal de mer, et faire disparaître les nausées à bord d’un bateau.

Voici nos 10 astuces