Actu Nautisme featured

Les zones les plus dangereuses à la navigation

21 décembre 2020

Les zones les plus dangereuses à la navigation

Avez-vous déjà vu des images de marins affronter des tempêtes au milieu de l’océan ? Certaines zones de navigation dans le monde sont réputées comme très dangereuses. A l’occasion de grandes courses au large, des skippers confirmés s’y aventurent et cela donne lieu à des images incroyables. Certains passages sont redoutés, même des marins les plus avertis. 

Pourquoi certaines zones sont réputées comme dangereuses ? 

Certaines zones de navigation sont plutôt déconseillées mais elles restent toutefois fascinantes. Entre vagues gigantesques, tempêtes au large, ou encore piraterie, il faut rester méfiant face à ces zones. 

zones les plus dangereuses à la navigation dans le monde

Les 7 zones les plus dangereuses à la navigation du monde 

Si vous êtes un amateur de sensations fortes et un marin aguerri vous pourrez vous aventurer dans l’une de ces 7 zones les plus dangereuses au monde. Entre vents violents et mers déchaînées, votre équipage comme votre bateau seront mis à rude épreuve. 

N’oubliez pas que vous devez toujours adapter votre parcours de navigation à vos connaissances, expériences et à votre bateau. Consultez également les bulletins météos et vérifiez l’équipement de votre bateau avant de prendre le large. 


Le Cap Horn 

Le Cap Horn est un cap situé à l’extrémité sud de l’île de Horn de l’archipel de la Terre de Feu, au niveau du Chili. Ce paysage unique est caractérisé par une falaise de 425 mètres de haut. C’est le point le plus austral de l’Amérique du Sud qui marque la frontière nord du passage de Drake qui sépare l’Amérique du Sud et l’Antarctique. 

Le Cap Horn demeure la zone la plus dangereuse à la navigation. En effet, entre vents violents, fortes tempêtes et mers démontées, les vents s’accélèrent au niveau du cap et peuvent atteindre les 100km/h. Il faut également être très vigilants face aux Icebergs et aux vagues qui peuvent atteindre les 30 mètres. 

C’est aujourd’hui un point incontournable des grandes courses autour du monde à la voile. Dans le monde de la voile ce cap est comparé au franchissement de l’Everest, car il est particulièrement difficile et il tient une réputation de cimetière à marins. En effet, cela a coûté la vie à de nombreux marins, une sculpture d’albatros y est d’ailleurs disposée en hommage aux marins morts proche de ces côtes. 


Le Triangle des Bermudes 

Le mythique triangle des Bermudes ne cesse de faire parler de lui car des centaines de disparitions d’avions et de bateaux ont eu lieu à cet endroit. Cette zone située au large de Miami ne présente pourtant pas de danger apparent, mais des études récentes ont révélé qu’un mur d’eau d’environ 15m pouvait se former en raison de vagues scélérates. La pression de ces vagues est d’une telle puissance que les bateaux ne peuvent y résister. La zone est si dangereuse qu’aucune compagnie d’assurance n’accepte de couvrir les bateaux qui s’y aventurent. Lors des dernières disparitions, aucune épave ou carcasse n’a jamais été retrouvée. 


Le Cap de Bonne Espérance 

Anciennement surnommé “le Cap des Tempêtes”, cette zone est un point de jonction entre courant froid de l’Atlantique et courants chauds de l’océan Indien. Ce Cap est situé sur la côte atlantique de l’Afrique du Sud, est il est redouté pour ses courants C’est la zone du monde qui enregistre le plus fréquemment des vagues scélérates pouvant mesurer de 18 à 20 mètres. 


Les 40e rugissant 

Cette zone est située entre les 40e et 50e parallèles. Cette région est située dans l’hémisphère sud et est appelée ainsi par les marins en raison des vents violents provenant de l’Ouest. Cette partie de la planète est très loin de toute terre qui pourrait casser la formation de la mer et la ralentir, ce qui peut créer une mer très formée et violente. 


Le Pot-au-Noir 

Le Pot-au-Noir est également appelé Zone de Convergence Inter-Tropicale. Cette zone se caractérise par des vents très instables avec des périodes très calmes et des périodes de grains violents. Le Pot-au-Noir est imprévisible et change régulièrement de forme, de plus les changements sont très difficiles à anticiper. 


Les 50e hurlants 

Cette zone au cœur de l’océan austral est située entre le 50e et le 60e parallèles. La proximité directe avec l’Antarctique provoque de nombreuses dépressions dues à la différence de température entre la glace et l’eau. Cela génère un mouvement d’air qui se déplace autour de l’Antarctique et qui crée à son tour une succession de dépressions. Un célèbre dicton marin est d’ailleurs consacré à cette zone: “sous 40 degrés, il n’y a plus de loi, mais sous 50 degrés, il n’y a plus Dieu”. 


Le Golfe de Gascogne 

Le Golfe de Gascogne est une grande zone de navigation de 223 000 km2 située entre la Bretagne et la côte Cantabrique au nord de l’Espagne. Cette zone très réceptive aux grosses houles et aux vents violents jouit d’une très mauvaise réputation. 


bateau tempête

Quelles zones du monde sont concernées par la piraterie maritime ? 

Il est parfois difficile d’imaginer ce que peut être la piraterie aujourd’hui. Les pirates sévissent principalement dans des zones très pauvres du monde et s’attaquent aux bateaux de plaisance comme commerciaux. Ce sont généralement des rapts de biens matériels ou le sabotage de bateaux mais dans le pire des cas ils peuvent choisir de kidnapper des plaisanciers en échange d’une rançon. Ces hommes sont généralement lourdement armés et violents. Les brigands n’hésitent pas à se servir de leurs fusils pour faire pression sur les équipages et détourner leurs bateaux. L’objectif des pirates est de prendre le contrôle du navire attaqué pour ensuite s’approprier la cargaison. Voilà pourquoi il vaut mieux ne pas croiser de pirates et éviter le plus possible ces zones. 

Liste des principales zones de piraterie dans le monde: 

  • Golfe d’Aden 
  • Golfe de Guinée 
  • Large des côtes péruviennes 
  • Détroit de Malacca 

Mais ne vous inquiétez pas, même s’il est fortement conseillé de contourner ces zones, de fortes mesures sont prises pour limiter la piraterie maritime et ces eaux ne représentent qu’une petite partie des eaux navigables de la planète. 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *