Conseils pratiques

Comment acheter un bateau d’occasion ?

16 septembre 2022

author:

Comment acheter un bateau d’occasion ?

Vous en rêvez depuis plusieurs années, vous êtes prêt à sauter le pas et à acquérir un bateau. Acheter un bateau est une étape importante dans la vie d’un plaisancier, mais il est important de procéder de façon méthodique et réfléchie. Découvrez tous nos conseils avant de faire l’acquisition d’un bateau d’occasion.

Pourquoi acheter un bateau d’occasion ?

Acheter un bateau d’occasion est la solution pertinente si l’on souhaite :

  • Profiter des joies de la navigation pour un prix plus raisonnable.
  • Viser des bateaux plus grands et confortables, tout en restant dans son budget.
  • Parfaire son expérience de marin avec un modèle moins onéreux.
  • Profiter d’une assurance moins cher.

Comment acheter un bateau de location ? 

bateau avec des montagnes à l'horizon

Etape 1 : Etablir son budget 

Vous n’êtes pas sans savoir que l’achat d’un bateau engendre des frais supplémentaires (hivernage, entretien, assurance, carburant, amarrage..). Accumulés, ces dépenses font vite faire grimper l’addition et représentent un coût annuel non négligeable. Avant de passer à l’achat, il est essentiel de calculer les frais et de vous fixer une somme à ne pas dépenser. Une fois le budget fixé, vous pouvez décider vers quel modèle de bateau vous souhaitez vous diriger.

Pour se faire une idée, le coût moyen des frais d’entretien annuels est d’environ 3900€ pour un semi-rigide de 6 mètres , 5000€ pour un voilier de 35 pieds et 10000€ pour un catamaran.

Pour rentabiliser votre achat, vous pouvez mettre votre bateau en location. Fini le temps où il ne sortait que quelques semaines pendant la belle saison ! Louer son bateau est un bon moyen pour un propriétaire d’alléger ses charges, mais au-delà de l’aspect financier, la location de son bateau permet de garantir un meilleur état général de votre embarcation. En effet, la coque sera en meilleure état que si elle reste dans l’eau stagnante du port, le moteur fonctionnera régulièrement et le bateau sera nettoyé pendant chaque location. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre article « Combien rapporte la location de son bateau ? »

En France, on estime que si vous louez votre bateau moteur en moyenne 9 jour par an, vous aurez remboursé tous les frais d’entretien. Evidemment, le coût de la location à la journée varie en fonction du type de bateau et de la zone proposée.

Étape 2 : Consulter des sites spécialisés

L’achat d’un bateau d’occasion est devenu de plus en plus simple grâce aux sites de ventes de bateaux qui combinent des navires neufs ou d’occasions, avec des annonces de professionnels ou de particuliers. Désormais, il existe de nombreux sites comme :

Nous vous conseillons de passer par un professionnel de la vente de bateau d’occasion. Choisir un spécialiste vous permet d’éviter les mauvaises surprises et vous garantit que les bateaux soient en bon état. Prenez le temps de comparer les différentes annonces, de poser toutes vos questions et de programmer une visite du bateau puis une sortie en mer.

Etape 3 : Identifier le type de navigation envisagé 

Afin de choisir le bon modèle, posez-vous cette question : quel est votre projet de navigation ? En effet, il est essentiel de bien déterminer l’utilisation que vous souhaitez en faire et le type de navigation envisagé. 

  • croisière 
  • course-croisière
  • promenade en mer & activités nautiques
  • ou encore, pêche en mer

Si vous êtes à la recherche de stabilité et de grands espaces, privilégiez le catamaran. Pour plus de sensations à bord, optez pour un voilier et si votre priorité est de pratiquer les sports nautiques ou d’effectuer des traversées rapides, dirigez-vous vers un bateau moteur.

Etape 4 : Visiter le bateau

Un bateau à sec pour des réparations

Vérifiez l’état général de l’intérieur du bateau (la cale, les toilettes, la cuisine , les cabines, etc) et attardez-vous sur le moteur et les réservoirs d’eau et de carburant. Pensez à tester l’électrique : outils de navigation et équipements électroniques comme le réfrigérateur. Recherchez des signes éventuels d’humidité ou de condensation et vérifiez que les portes / tiroirs s’ouvrent et se ferment correctement. Pensez également à vérifier les équipements de sécurité. Et s’il s’agit d’un voilier, contrôlez la coque et le pont, vérifiez que la dérive est en bon état, notamment la connexion avec la coque. Regardez aussi attentivement le gouvernail, s’il est bien aligné et s’il fonctionne correctement. Les hélices, les passe-coques.. tout doit être minutieusement inspecté.

Il est très important de demander les justificatifs d’entretien du bateau, et vérifiez si les réparations ont été fait pas un professionnel ou non. Enfin, prenez des notes des réparations potentielles afin de revoir votre budget par la suite ou négocier une petite remise sur le prix final du bateau d’occasion. 

Etape 5 : L’essai en mer

Il est très important d’effectuer un test de navigation. Assurez-vous que les portes et les tiroirs s’ouvrent toujours. Si possible, manœuvrez le bateau dans différentes conditions pour tester sa stabilité. Pensez également à demander et tester la consommation de carburant. S’il s’agit d’un voilier, essayez-le par beau temps mais effectuez si possible une sortie avec plus de vent. N’oubliez pas les manœuvres au mouillage et au port. Les instruments de navigation doivent aussi être vérifiés.

Si vous manquez d’expérience, demandez à une personne plus expérimentée de vous accompagner. Elle saura interpréter les sons et les mouvements. Le doute persiste ? N’hésitez pas à louer le modèle de bateau qui vous fait de l’œil et testez le ! De nombreux modèles de bateaux moteurs, voiliers ou catamarans sont disponibles à la location sur samboat.fr

Il est important de ne rien précipiter et de prendre son temps. Essayez plusieurs modèle et comparez les. Pensez également à vérifier le prix en fonction du marché nautique.

Etape 7 : Contractez une assurance bateau et payer le DAFN

Il faut savoir qu’une assurance habitation couvre généralement la responsabilité civile d’un bateau ou d’un voilier en France, sauf pour un bateau de plaisance sportif. Mais bien entendu, il est préférable de prendre une assurance plus adaptée pour votre bateau.

Le droit annuel de francisation et de navigation (DAFN) est une taxe à payer à la douane par le propriétaire d’un bateau de plaisance. Elle dépend de la longueur du bateau ainsi que de la puissance du moteur. Sont concernés :

  • les bateaux de 7 mètres et plus peu importe sa motorisation
  • les embarcation de moins de 7 mètres dont la puissance administrative est d’au moins 22 CV,
  • tous les véhicule nautique à moteur (jet-ski, scooter des mers, etc.), dont la puissance des moteurs est égale ou supérieure à 90 kW.